Désolé, le clic droit est interdit sur notre site afin de protéger les créations des artistes qui nous font confiance.
logo

Franck Follet

Franck Follet présente un travail basé sur l’harmonie paradoxale de l’univers, très structuré où les lignes, les pleins et les vides s’opposent et se répondent.Tel le principe du Ying et du Yang elles sont tour à tour contraires et complémentaires, noires et blanches, elles rythment l’espace, le définissent, le construisent. Elles sont autant de passerelles pour rentrer dans l’image et guider le regard. Le choix du noir et blanc, en plus de répondre à un désir d’esthétisme, permet de se recentrer sur l’essentiel, sans l’artifice de la couleur, et confère à l’image une force et une rigueur accentuée par le choix du sujet qui se veut épuré à la limite du minimalisme. A ce caractère construit, architecturé, sobre et presque austère s’oppose le travail de la lumière. Omni présente, elle habite l’image, lui donne une dimension émotive , une âme. Elle transcende le sujet de départ, qui pourrait n’être qu’un simple paysage littoral, qu’un banal mur de béton, pour lui apporter une dimension quasi spirituelle. La lumière est essentielle, elle révèle la richesse des matières, toute en nuances, tantôt brillante tantôt veloutée, elle crée les volumes et redessine les formes. Le cadrage, précis et sensuel, flirte avec la notion de limite, d’intérieur-extérieur, le cadre est dans le cadre, il transcende le sujet pour lui donner une autre réalité.

La photographie de Franck Follet est un art raffiné et esthétisant qui réussit à conjurer le formalisme graphique pour souligner l’émotion face à la magie des contrastes. Franck FOLLET, né en 1964, est un artiste “photographiste”, au style affirmé et au talent reconnu, lauréat de nombreux concours, dont certains clichés figurent dans les collections de la Bibliothèque Nationale de France.

Ecrit par Josette Meloni

A la découverte de Franck Follet

https://www.franckfollet.com/

Rencontre avec l'artiste

Qui êtes-vous en quelques mots ?

Né en 1964 le jour de la Saint-Valentin, amoureux des belles choses.
Photographe auteur autodidacte.
Graphiste
Collectionneur de souvenirs au gré de mes voyages.
Peintre et sculpteur du Dimanche.
J’habite à Antibes.

Votre Parcours

Sport études judo au lycée du Parc Impérial à Nice. Bac philo et langues vivantes raté de 15 points.
Ecole d’Art Décoratifs de Nice, Villa Arson pendant 3 ans.
Premier boulot en tant que tireur filtrer dans un labo photo Niçois.
Reprographe pendant 10 ans à Sophia Antipolis.
Directeur artistique et photographe en agence de communication (Gardette Edition, Soleil de Nuit)
Je m’établis à mon compte en 1998.
Collaboration pour les guides «Nice And You » et « Nice Code »
Parallèlement à mon travail « alimentaire » de photographe commercial (Décoration, gastronomie, industrie …) je poursuis ma passion pour la photo d’art.
Lauréat de plusieurs concours nationaux.

Ses inspirations

Tout m’inspire. Tout est beau si l’on sait ouvrir les yeux sur le monde et que l’on sait bien regarder.
Tout est question de détails, de nuances, de subtilité.
Voir et regarder ce n’est pas la même chose. De même qu’entendre et écouter…
J’aime l’élégance des lignes, l’épure formelle. Le cadrage tiré au cordeau.
J’aime l’austérité graphique et l’harmonie des contraires (Ombres et lumières, droites et courbes, horizontales et verticales…)

J’aime le courant « Bauhaus » ou le « Constructivisme Russe ».
Mes influences photographiques sont nombreuses mais je suis plus proche de la « Straight Photography » que de la photographie humaniste.
Parmi mes références préférées je citerai Weston, Callahan, Siskind, Gibson, Kertesz, Koudelka ….
Mais je reste admiratif du travail de Bresson, Salgado, Boubat, Kenna, Lindbergh …. il y en a tant !!!

J’ai d’ailleurs une très belle collection de plus de 300 livres d’art sur la photographie.

J’adore la photographie de paysages avec des ciels lourds. J’adore la matière. L’architecture. Et le corps des femmes.

Une anecdote ?

En 1992, un vieux monsieur Américain passe me voir dans mon atelier de reprographie à Sophia Antipolis pour réaliser des photocopies couleur des ses photographies en vue de réaliser un livre.
Nous discutons un peu photo.
Il repasse le lendemain et m’offre un livre de son ami Cartier Bresson.
Ce Monsieur s’appelle David Douglas Duncan ! C’est l’un des plus grands photographes américains. Photographe de LIFE magazine et ami de 30 ans avec Picasso.

Et c’est devenu mon ami depuis maintenant 25 ans. J’ai collaborer à ses 10 derniers livres, dont le tout dernier « My 20th Century » en 2016.
Il va bientôt fêter ses 102 ans….

Ce dont il est le plus fier

De mon fils Paul.
De ma série sur le sable dans les collections de la Bibliothèque Nationale à Paris, choisie par Jean Claude Lemagny aux Rencontres Internationales de la Photographie d’Arles en 1992.
De ma carrière sportive de judoka.
D’être toujours passionné par l’image.

Ses 3 vœux

Je deviens milliardaire.
Je mets tous mes proches et mes amis à l’abri du besoin et de la maladie.
J’ouvre ma galerie-atelier et je passe le reste de ma vie à faire des livres sur ce que j’ai vu dans ma vie.

Carte Blanche

La vie n’est pas facile tous les jours mais elle est belle. Ouvrons les yeux. Ouvrons nous au monde. Soyons libres d’aimer et de créer. L’art nous sauvera.

Ses œuvres