Désolé, le clic droit est interdit sur notre site afin de protéger les créations des artistes qui nous font confiance.
logo

Greg Ponzanelli

Greg Ponzanelli - Je veux que ma peinture reflète la magie de notre existence, si futile soit-elle. Par quelle finalité sommes-nous poussés à entreprendre, découvrir ou explorer notre pensée? Où commence cette pensée dans notre être intérieur? Serait-ce une transmission génétique primordiale ou vivons nous dans une simulation où tout est déjà écrit? Cette recherche me parait indispensable, par la science ou par le biais de l'art. Cette prédisposition purement humaine à créer de l'art, je la vois dans les moyens à ma portée comme un don, j'utilise pour cela une matière, la chaux, qui me rapproche dans le geste, de ce que faisaient nos ancêtres sur les murs de leurs cavernes.

J'imagine par ce rapprochement, que la chaux et sa pétrification par carbonatation crée un lien avec notre structure
matérielle et qu'elle pourrait jouer sur la trame invisible de notre existence et l'art qui en découle. Je veux arriver dans ma recherche picturale à un absolu terrible, à une déchirure, une immortalité indicible, que cette matière et l’humain devienne substance univers.
« Une pensée, et l'immensité est emplie. »
William Blake

A la découverte de Greg Ponzanelli

Rencontre avec l'artiste

Qui êtes vous en quelques mots?

Un peintre

Quel est votre parcours?

Fresquiste depuis plus de vingt ans, j’ai à mon actif la création des décors de la place Garibaldi à Nice, de nombreuses restaurations d’églises et monuments historiques de la région Niçoise dans une tradition séculaire ligure remontant à mon ancêtre, Jacopo Antonio Ponzanelli, Maître sculpteur de Carrare. Mon père m’a transmis son savoir faire de fresquiste et depuis quelques années j’ai commencé à utiliser ces techniques dans un travail plus personnel.

J’ai la chance d’avoir pu exposer très rapidement grâce à Agnès b. qui a accepté de m’accrocher dans sa boutique de Cannes.

Quelles sont vos inspirations?

De l’air en majorité, sauf dans la ville.

Avez-vous une anecdote de votre vie d'artiste?

J’ai croisé Jean Cocteau au détour d’un rêve.

De quoi êtes-vous le plus fier?

De mes deux hirondelles.

Si vous pouviez faire 3 vœux que feriez-vous?

Je ne souhaite jamais, ce qui ne se réalisera pas, les vœux en font parti.

Vous avez carte blanche pour quelques mots

Le noir me va mieux

Ses œuvres