Désolé, le clic droit est interdit sur notre site afin de protéger les créations des artistes qui nous font confiance.
logo

SAK

SAK - Ce sont mes études d’architecture et de graphisme qui m’ont amené à faire mes premiers pas vers l’univers de l’Art.
Puis, les « farces » du hasard comme les rencontres de fondeurs dans le quartier du Marais à Paris, les bronzes africains découverts à travers les voyages fréquents de mon père et mon intérêt pour l’art du Moyen-âge, m’ont amenée tout simplement à toucher du doigt le monde de la sculpture.
Mes premières créations ont été des objets « futilitaires », à mi-chemin entre des objets décoratifs et usuels, tels des vases, des poignées de porte, des tire-bouchons, etc...

Ensuite, c’est vers l’anatomie humaine, passerelle entre l’architecture et la sculpture, que j’ai voulu poursuivre ma trajectoire artistique.
Une partie de mes réalisations a consisté alors à transformer le corps humain, à l’écraser, à l’extruder, l’ajourer, voir à le réinventer à travers une vision onirique, pour en faire une sorte d’anamorphose de notre Moi.

Je pense qu’il existe une analogie entre notre corps et notre personnalité : nos visages, nos mains, nos pieds … agissent comme des témoins de notre nature.
Finalement, j’essaie d’établir un lien entre les diverses morphologies de l’Homme et ses caractères variés et complexes, comme un va et vient entre notre Par-Être et Être.

A la découverte de SAK

Rencontre avec l'artiste

Qui êtes vous en quelques mots?

Un être humain au chromosome XX.

Quel est votre parcours?

J'ai eu un parcours autodidactique en matière de sculptures tout en ayant eu le privilège de poursuivre en parallèle des études d'architecture ainsi que de graphisme.

Quelles sont vos inspirations?

Mes inspirations sont essentiellement d'ordre moyenâgeuses (je reste toujours étonnée par le travail des sculpteurs/artisans de cette période qui accordaient beaucoup de temps au détail et à l'expression); sans oublier le corps humain - et plus particulièrement les visages, pieds et mains - avec toute leurs diversités.

Avez-vous une anecdote de votre vie d'artiste?

J'ai quitté définitivement l'Italie pour la France en début d'été - et dans la précipitation - j'avais laissé dans le coffre de ma voiture un tirage en cire d'une sculpture que je souhaitais apporter à la fonderie.
La chaleur aidant ainsi que le temps du trajet, j'ai retrouvé ce tirage en cire totalement déformé: une nouvelle idée est née qui a donné suite à un nouveau style de sculptures.

De quoi êtes-vous le plus fier?

De savoir compter jusqu'à 10.

Si vous pouviez faire 3 vœux que feriez-vous?

Savoir et voir comment sera le futur, comprendre notre origine et pouvoir me télé-transporter.

Vous avez carte blanche pour quelques mots

Carte orange...

Ses œuvres